Quels sont les différents moyens de financer une formation professionnelle ?

DES QUESTIONS SUR LA FORMATION ? 

Les Opérateurs de Compétences - OPCO - comme dispositif de financement

Un OPCO, c'est quoi ? 

Un Opérateur de Compétences est un organisme agréé par l’Etat et chargé d’accompagner les entreprises dans le financement de la formation professionnelle.

Les OPCO des entreprises ont plusieurs missions :

- Apporter un appui technique aux branches professionnelles afin d’établir la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences,
- Accompagner les entreprises dans leur mission de reconnaissance des compétences,
- Favoriser la transition professionnelle des salariés,
- Améliorer l’information et l’accès des salariés à la formation professionnelle,
- Accompagner les entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle.

Comment trouver mon OPCO Formation ?

Au total, il y a 11 OPCO dédiés au financement de formation. Pour savoir quel est le vôtre et pouvoir ainsi financer votre formation, vous pouvez vous rediriger vers le site du Ministère du travail. Vous pourrez y télécharger la table de correspondance OPCO-IDCC pour trouver celui de votre entreprise.


Financer une formation avec le FNE-Formation 

Le FNE-Formation, c'est quoi ? 

Le dispositif FNE-Formation a évolué pour répondre aux besoins des entreprises en prenant en charge les coûts pédagogiques et ainsi permettre à tous les salariés de financer une formation. Aujourd'hui, toutes les entités exerçant une activité économique sont éligibles, quel que soit leur forme ou statut juridique : les entreprises, mais aussi les entités exerçant une activité artisanale, d’autres activités à titre individuel ou familial, les sociétés de personnes ou les associations qui exercent régulièrement une activité économique. Ce dispositif vise, comme lors de naissance pendant la crise sanitaire,  à favoriser le rebond et la reprise de l’activité économique.

Quelles sont les changements en 2023 ?

Les délais et modalités de prise en charge sont spécifiques à chaque OPCO et doivent répondre à 4 actions prioritaires.
Pour valider les parcours de formation envisagés par l'entreprise et avant de déposer sa demande de prise en charge, elle doit se rapprocher de son OPCO.
Les dossiers de demande FNE-Formation peuvent être déposés auprès des Opérateurs de Compétences - OPCO - jusqu’en décembre 2023. Les parcours de formation pourront être réalisés jusqu’à fin 2024.

Pour plus d'informations sur ce dispositif de financement, rendez-vous sur notre page dédiée ou sur le site de notre Partenaire des Matinales d'information Centre Inffo


L'Aide individuelle à la formation - AIF - un financement pour les demandeurs d'emploi

L'AIF pour financer une formation

Cette aide au financement d’une formation peut prendre en charge la totalité ou une partie du coût de votre formation.

Toutes les formations validées dans le cadre de votre Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE) non finançables, entièrement ou partiellement, par d’autres financements sont éligibles.

Qui est concerné ?

- Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi
- Les personnes en accompagnement Contrat de Reclassement Professionnel (CRP)
- Les personnes en Contrat de transition professionnelle (CTP)
- Les personnes en Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP).

A quel moment avoir recours à l’Aide Individuelle à la Formation ?

✅ Lorsque vous avez un ou plusieurs financements mais qui ne prennent en charge qu’une partie des frais pédagogiques de la formation,

✅ Lorsqu’aucun financement ne peut prendre en charge les frais pédagogiques de votre formation.

Pour connaitre les démarches à suivre pour demander l’AIF, téléchargez l’infographie suivante : Démarches à suivre - AIF.


Le Congé de transition professionnelle ou CPF de transition pour vous accompagner dans une reconversion professionnelle

Qu'est-ce que le CPF de transition ? 

Cette aide au financement permet au salarié de s’absenter de son poste de travail dans le but de suivre une formation destinée à sa reconversion.

Il est mis en place sous condition, après examen du dossier CPF de transition et est accordé par l’employeur à la demande du salarié. Ce dernier continue à être rémunéré pendant toute la durée de la formation et profitera d’un droit à congé.

CPF et CPF de transition, points communs et différences

A l'instar du CPF, le CPF de Transition Professionnelle peut être utilisé pour financer des formations certifiantes destinées à permettre au salarié de se reconvertir. Toutefois, à la différence du financement CPF, l’aide au financement CPF de transition a pour finalité une reconversion professionnelle. Contrairement au financement CPF classique, le salarié continue de toucher la totalité de son salaire.

Pour bénéficier de ce dispositif, le salarié doit justifier de 24 mois minimum d’ancienneté en tant que salarié, consécutif ou non, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.

Pendant toute la durée de sa formation, le salarié a un devoir d’assiduité puisque son contrat de travail n’est pas rompu mais suspendu. A la fin de sa formation, il réintègre son poste et son employeur n’est pas tenu de lui proposer un autre emploi.

Bon à savoir :

Le temps consacré à la formation est assimilé à du temps de travail effectif pour le calcul des congés payés et de l’ancienneté.

➕ d'infos sur le dispositif financement CPF


Transition pro pour financer un projet de formation certifiant

Comment financer une formation professionnelle ? 

Le projet de transition professionnelle est une modalité particulière d'utilisation du CPF. Il permet aux salariés qui souhaitent se reconvertir, de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Grâce à cette aide au financement, le salarié bénéficie d’un droit à congés et continue de percevoir son salaire pendant toute la durée de la formation.

Le projet de transition professionnelle permet de financer des formations certifiantes, éligibles au CPF, en cohérence avec le projet du salarié.

Quelles sont les conditions d’éligibilité à cette modalité de financement ?

Pour bénéficier de ce dispositif, le salarié doit justifier de 24 mois d’ancienneté (minimum) en qualité de salarié, consécutif ou non, dont 12 mois dans l’entreprise.

Pendant toute la durée de sa formation, le salarié a un devoir d’assiduité puisque son contrat de travail n’est pas rompu mais suspendu. A la fin de sa formation, il réintègre son poste et son employeur n’est pas tenu de lui proposer un autre emploi.

Pour connaître les démarches à suivre pour demander le PTP, téléchargez l’infographie suivante : Démarches à suivre - PTP.

 

CONTACTEZ NOUS POUR TOUTES DEMANDES D'INFORMATION

Open modal