NOUVEAUTE CPF : La réforme 2023

Réforme CPF 2023

On ne vous présente plus le dispositif de financement CPF, né de la Loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel avec une première mise en place en 2015. 

Si vous avez raté un épisode de quelques années, on vous invite à consulter notre article "Financez votre formation grâce au CPF" pour vous mettre à la page 😉

Depuis sa création, le bilan du CPF est plus que positif et a même dépassé toutes les attentes. L'accès à la formation professionnelle n'a jamais été aussi simple que ces dernières années ! 

Le CPF comptabilise environ 5 millions d'inscriptions depuis sa création et 7 milliards d'euros investis par l'Etat. L'utilisation du CPF a explosé ses dernières années et on ne s'en plaint pas ! Il est signe de projets concrétisés, de parcours réinventées mais surtout il a permis à chaque individu de devenir acteur de sa vie professionnelle.  

Mais avec un bilan aussi flamboyant et prometteur, pourquoi en changer nous direz-vous ? On vous explique tout ! 👇

Pourquoi réformer le dispositif CPF en 2023 ?

La formation professionnelle est un secteur d'avenir sur lequel l'Etat a beaucoup misé. Mais voilà, aujourd'hui, le bilan en termes de finance est lourd et difficilement supportable. C'est un véritable gouffre financier pour l'Etat français.

Les conversations sur la réforme ont débuté en fin d'année 2022 (vous en avez sûrement entendu parler, ça a entraîné quelques débats animés 😅). Entre Noël et Nouvel an, coquilles Saint-Jacques et champagne, l'Etat a tranché : en 2023, il y aura un reste à charge pour les salariés variant entre 20% et 30% du prix de la formation

Cette mesure a été adoptée en fin d'année au Parlement et inscrite dans le projet de Loi de Finances pour 2023. 

Concrètement, qu'est-ce qui change pour vous ? 

Si vous souhaitez suivre une formation et utiliser votre CPF pour la financer, vous serez dans l'obligation d'assurer une partie financière allant de 20% à 30% du prix de votre formation, quel que soit le montant disponible sur votre compte formation CPF. 

Parce qu'en France on ne sait pas faire sans, il existe quelques cas particuliers...

Les demandeurs d'emploi continuent de bénéficier d'une prise en charge à 100% de leur formation. 

Les salariés qui doivent suivre une formation éligible au CPF sur demande de leur employeur sont exonérés de cette contribution financière. 

 

N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions. 

 

mail_outline Contactez-nous
Open modal